Participation et interaction dans l’art contemporain

Praticable. De la participation à l’interaction dans l’art contemporain

( Paris, 10 octobre 2017)

Comment concevoir des œuvres d’art réalisées avec l’implication physique de leurs spectateurs, des œuvres à même de provoquer des expériences esthétiques autant que pratiques ? Entre deux registres d’activité a priori opposés, la contemplation et l’usage, comment proposer une troisième voie : celle d’œuvres « praticables », constituées pour et avec l’action du public ? En s’appuyant sur le récent ouvrage Practicable. From Participation to Interaction in Contemporary Art édité chez MIT Press par Samuel Bianchini et Erik Verhagen, une quinzaine de contributeurs – artistes, historiens et théoriciens de l’art – reviendront sur cette problématique aussi bien historique qu’actuelle, de la naissance de la cybernétique aux dispositifs socio-techniques contemporains.

En partenariat avec l’EnsadLab, laboratoire de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs – PSL University, Paris, La Chaire « arts et sciences » de l’École Polytechnique, de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs – PSL, et de la Fondation Daniel et Nina Carasso et la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société (MESHS-CNRS, Lille)

 Comité scientifique

  • Samuel Bianchini (EnsadLab – École nationale supérieure des Arts Décoratifs, PSL Research University)
  • Erik Verhagen (université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis)

Intervenants (sous réserve)

  • Samuel Bianchini (artiste et maître de conférences habilité à diriger des recherches, École nationale supérieure des Arts Décoratifs – PSL Research University)
  • Jean-Louis Boissier (artiste et professeur émérite des universités, université Paris 8)
  • Valérie Châtelet (architecte et urbaniste, docteure de l’Université Harvard)
  • Anna Dezeuze (historienne de l’art, enseignante à l’École Supérieure d’Art et de Design Marseille-Méditerranée in Marseille)
  • Jean-Paul Fourmentraux (sociologue, professeur des universités, université Aix-Marseille)
  • Marion Hohlfeldt (historienne de l’art, maître de conférences à l’université Rennes 2)
  • Frédérik Lesage (maître de conférences en information et communication à l’Université Simon Fraser, Canada)
  • Emanuele Quinz (historien de l’art et du design, maître de conférences à l’université Paris 8 et à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs – PSL Research University)
  • Margit Rosen (historienne de l’art et curatrice au ZKM, Centre d’art et de technologie des médias de Karlsruhe)
  • Frederik Schikowski (historien de l’art, docteur de l’Université libre de Berlin)
  • Vanessa Theodoropoulou (historienne de l’art, enseignante à l’École supérieure des beaux-arts de Tours Angers Le Mans)
  • Peter Weibel (artiste et curateur au ZKM, Centre d’art et de technologie des médias de Karlsruhe)
  • Erik Verhagen (Historien d’art, maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis)

___

Informations pratiques

10 octobre 2017 – 9H-20H

Galerie Colbert, auditorium
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs
75002 Paris

entrée libre

Pour en savoir plus : bit.ly/inha-JDE_praticable


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *