Droit de réponse exercé par la FFCR

​A la demande du conseil d’administration de la FFCR, en la personne de Madame Anne-Elizabeth Rouault sa présidente,  un droit de réponse aux propos tenus dans la tribune Alerte ! Les restaurateurs du patrimoine sont en danger lui est légitimement accordé.  Celle-ci consiste en un texte transmis à la rédaction par courriel, le Lundi 21 Mars 2016 repris intégralement ci-dessous.
Afficher l'image d'origine

« La lettre diffusée dans un premier temps n’était pas destinée à être une pétition, elle devait être signée de quelques personnalités du monde de l’art et du patrimoine et être adressée à la ministre de la culture dans un délai restreint (d’où le premier délai précisé dans le texte qui a circulé). Par le hasard incontrôlable de la circulation numérique, la lettre dûment signée par quelques éminences culturelles fortes est devenue pétition sauvage par mail, récoltant en 4 jours près de 500 signatures, arrivées en 500 mails, d’où un problème d’enregistrement des signatures et la décision de basculer ce texte en pétition en ligne.

Le conseil d’administration de la FFCR a décidé de s’associer à ce texte dès le lundi 14 mars, soit le lendemain du début de sa diffusion, et s’est chargé de sa mise en ligne. Depuis il se mobilise fortement pour sa gestion et sa diffusion, voir par exemple cet article :  http://www.journalistes-patrimoine.org/etre-conservateur-restaurateur—-un-diplome-une-competence-une-ethique-9552.html «

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.