La fin de l’année scolaire 2016-17 a vu quatre étudiantes candidates à l’obtention du [ DNSEP au grade de Master II / option art / mention conservation-restauration ] de biens culturels.  Investies dans le  champ de recherche et d’application  de la conservation-restauration que privilégie l’ESAA, elles on présenté chacune devant un jury* pluridisciplinaire extérieur, un mémoire de recherche et un projet d’intervention. Leur enjeu principal fut le traitement d’objets qui se rapportent par convention à lart contemporain et aux artefacts ethnographiques conservés dans des institutions publiques, conformément  au cadre réglementaire et d’habilitation du droit du patrimoine.

Le caractère interactif et performatif de productions artistiques contemporaines et le nouveau statut de certains objets scientifiques patrimonialisés, requièrent de prendre en considération une matérialité dont la teneur excède les caractéristiques et propriétés inhérentes à leur constitution physique. Il s’agit de se pencher  aussi sur les  conditions situées de fonctionnalité et d’usage de ces objets dans des temporalités et spatialités différentes, ainsi que sur la contexture des relations sociales auxquelles ils ont contribué ou qu’ils ont même déterminées.

S’appuyant sur une enquête, cette considération a conduit chacune des candidates vers l’analyse des informations accumulées et l’élucidation d’une problématique originale dans une situation donnée.   L’examen de modalités particulières pour la réactivation de ces oeuvres  d’art contemporain et ces artefacts scientifiques étudiés à l’aune d’un mode d’existence patrimonial, a réclamé à la fois leur reconsidération ontologique et des propositions de traitements spécialement adaptées à leur singularité. Celles-ci devant permettre de mieux rendre compte de déplacements interprétatifs qui jalonnent la « trajectoire biographique » de ces objets anciens.

Les travaux réalisés cette année ont donné à cet enjeu multiple tout son relief et sa portée en proposant, via un recours approprié à  des outils des sciences  humaines, sociales et exactes, des solutions ajustées à des objets sémiophores dont chaque candidate aura tenté de déployer tout l‘éventail des potentialités signifiantes.