Décès d’Alexandra Eveillard-Montsaingeon

C’est avec une vive émotion que la rédaction de Semin’R a appris aujourd’hui le décès d’Alexandra Eveillard-Montsaingeon et s’est douloureusement résignée à en faire part dans ses colonnes. Enseignante on ne peut plus scrupuleuse   depuis plus de dix ans à l’ESAA, elle s’attelait à la transmission des fondements de la conservation préventive en L2 et L3 . Très prochainement, elle devait reprendre ses cours toujours  attendus pour leur qualité de synthèse exhaustive et leur volet dédié à l’ immersion en situation réelle dans les réserves des musées de Marseille. Très engagée dans sa mission à l’ESAA malgré d’autres contraintes professionnelles et privées prenantes, Alexandra faisait l’unanimité chez ses collègues comme auprès de ses  étudiants. Plus  discrètement elle produisait et diffusait sur internet des  oeuvres poétiques sous forme de pépites intimistes.  Tous ceux qui appréciaient beaucoup sa présence furtive mais attachante, compatissent  à la détresse  et au deuil de ses proches à qui ils veulent transmettre leurs condoléances.

Mais quelle est donc cette époque où à nos pieds, sous le grand éclat solaire, la Grande Bleue redevient dans ses tréfonds invisibles, un grand cimetière humain, de force et de gré ?



Citer ce billet
Marc MAIRE (2017, 14 novembre). Décès d’Alexandra Eveillard-Montsaingeon. Semin'R. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tzfq

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.