SOUTENANCES À L’ESAA DU DNSEP 2021 option Art, mention conservation-restauration des biens culturels, (au grade de Master) .

La prochaine rentrée scolaire de l’ESAA sera aussi  l’occasion pour huit candidat-e-s étudiant-e inscrit-e-s en M2cr, d’achever leur cursus de formation  initiale à l’ESAA en visant l’obtention du DNSEP /  Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (au grade de Master I). option art,  mention conservation – restauration de biens culturels.

  • les 21 Septembre 2021 (soutenance du mémoire), à partir de 9h,  à huis-clos devant un jury partiel composé de William WHITNEY, Docteur  et Maître de Conférences dans le cadre du Master CRBC de l’Université Paris I-Sorbonne et Marc MAIRE, enseignant – coordinateur du second cycle de la mention c-r de l’ESAA;
  • & 22 Septembre 2021  (soutenance du projet), à partir de 9h et en public restreint face au jury complet, composé de Yann LAVILLE, co-directeur du Musée d’Ethnographie de Neuchâtel (président du jury), Marie-Charlotte CALAFAT, conservatrice chargée des collections du MUCEM (vice-présidente), William WHITNEY, Maître de Conférences dans le cadre du Master CRBC à l’Université Paris I-Sorbonne, Nadine VERA-BERANGER, conservatrice-restauratrice professionnelle spécialisée en matériel photographique,  et Marc MAIRE,  enseignant-coordinateur du second cycle de la mention c-r de l’ESAA.

Malgré des contraintes imposées par la persistance pandémique du COVID 19 en cette année 2021, l’École Supérieure d’Art d’Avignon présente les 21 & 22  Septembre prochain , huit (8) candidatures au DNSEP option art,  mention conservation-restauration. Considéré dans une situation actuelle de conservation précaire à bien des égards, c’est précisément cet « état de crise »  qui apparaît au choeur des questionnements et de la démarche en conservation-restauration concernant  ces objets / oeuvres  d’art et/ou de patrimoine. La vocation professionnelle du conservateur-restaurateur étant appelée à émettre des propositions de mesures idoines de traitements relevant de la conservation préventive, de la conservation curative et de la restauration proprement dite, voire aujourd’hui de contribuer aussi pour une part, à de nouveaux enjeux muséographiques. A l’heure où la crise mondiale du COVID19 coïncide avec celle identitaire  conduisant à une remise en cause du paradigme  muséal qui s’est exprimée lors du dernier congrès de l’ICOM à Kyoto en Septembre 2019, cet acteur-clef de la chaîne patrimoniale se fait aujourd’hui fort d’une enquête visant à caractériser des propriétés non exclusivement physiques identifiées dans les collections, mais aussi  relationnelles qui veulent rendre compte de la teneur d’une culture matérielle de l’artefact culturel qui lui est confié, afin d’en retracer la biographie et de mieux décrypter tous les attachements d’une “diversité inclusive de publics”.

Ainsi, Morgane ABRIAL a engagé une recherche sur une installation sonore conservée à Beaubourg,  Lise ALLINDRE, déployé la sienne au contact d’une œuvre en souffrance à la Collection Lambert d’Avignon, Chen CHANGHAO dont le travail porte sur une sculpture de Niki de Saint-Phalle affrontant les affres de l’espace public, Eva GEORGY s’est penchée sur le futur d’une collection scientifique d’arachnéides à l’aune des nouvelles ambitions muséographiques que poursuit le Musée des Confluences de Lyon, Jihye KIM  a éprouvé la « trajectoire » biographique d’une installation médiatique de l’artiste Paul Granjon conservée au MUDAM de Luxembourg, Mathilde MAIRE a inscrit sa recherche dans un entre-deux postcolonial orient/occident propre à un décor réinstallé au Musée d’Aquitaine de Bordeaux, Mélanie RUFFIN considérant une œuvre d’art de céramique, a déployé son expérience préalable de cette technique, et enfin Héloïse SAMIE s’est attelée à l’étude d’une œuvre d’art conceptuel de l’artiste Pierre BRU , «approximativement » conservée jusqu’ à présent par le FRAC Occitanie des Abattoirs  de Toulouse.

Résumés des 8 mémoires de DNSEP-cr de la session 2021

(NB: la rédaction de chaque résumé a été fournie par chaque candidat-e)

1/8. Étude et conservation d’une installation sonore et plastique Parler de loin ou bien se /taire (Anne le Troter — 2019) – Morgane ABRIAL, ESAA 2021

Tuteur : Bernard MULLER

Résumé

L’étude de l’installation sonore Parler de loin ou bien se taire de l’artiste française Anne Le Troter est réalisée dans le cadre de son acquisition par le Musée National d’Art Moderne – Centre Pompidou. L’objectif est de définir les enjeux liés aux nouvelles acquisitions appliqués à une œuvre médiatique du point de vue du conservateur-restaurateur. Ce mémoire a pour vocation d’établir une base documentaire afin d’évaluer et d’anticiper les comportements à adopter en fonction des caractéristiques intrinsèques et extrinsèques de l’installation. À travers une méthodologie prenant en compte l’anatomie de l’installation, sa signification et les interrelations de ses éléments, l’étude vise à permettre de définir ses conditions optimales de fonctionnement. L’usage de la parole est le point central de l’expérience, les éléments plastiques venant contextualiser et accueillir le discours. L’installation fonctionne alors par l’assemblage d’une pièce sonore et d’une installation physique créant un environnement de rencontre collective.

Abstract

The study of the sound installation Parler de loin ou bien se taire by the French artist Anne Le Troter is carried out in the context of its acquisition by the Musée National d’Art Moderne – Centre Pompidou. The aim is to define the issues linked to new acquisitions applied to a media work from the point of view of the curator-restorer. The aim of this thesis is to establish a documentary base in order to evaluate and anticipate the behaviours to adopt according to the intrinsic and extrinsic characteristics of the installation. Through a methodology that takes into account the anatomy of the installation, its significance and the interrelationships of its elements, the study makes it possible to define its optimal operating conditions. The use of speech is the central point of the experience, the plastic elements contextualise and accommodate the discourse. The installation then functions by assembling a sound piece and a physical installation, creating an environment for a collective encounter.

2/8. L’enjeu de la conservation-restauration du caoutchouc. Accompagner le délitement du caoutchouc– Lise ALLINDRE, ESAA 2021

Tutrice : Camille BENECHI

Résumé :


L’étude d’une œuvre peinte sur carton, accueillant des éléments en délitement, est le point de départ de notre recherche. Cette œuvre en souffrance est réalisée en 1990 par l’artiste sétois Robert Combas puis conservée à la Collection Lambert en Avignon. Elle est révélatrice de la problématique récurrente en art contemporain sur l’emploi de matériaux non pérennes. Nos recherches ont, par conséquent, ciblé la dégradation des gants en caoutchouc recouverts de peinture, présents sur l’œuvre.  Plongés au cœur de la matière, nous avons étudié les dégradations survenues sur l’objet et ainsi pu réfléchir aux différents outils mis à disposition pour le conserver. Afin de mieux saisir cette œuvre et dessiner sa biographie, nous avons examiné la littérature et les archives à disposition, nous nous sommes intéressés à l’influence de la relation marchand d’art – artiste sur l’évolution de l’œuvre, et enfin nous avons échangé avec l’artiste sur le devenir de son œuvre. Notre travail pose ainsi la question de la conservation de matériaux voués à disparaître en art et ouvre le débat sur l’inclusion de l’artiste au processus de conservation.

Abstract :


The study of a painting on cardboard, with composite materials such as rubber, is the starting point of our research. This artwork has been made by the South o Collection Lambert in Avignon. Its  onservation’s problems embody the constant issue of using non sustainable material in contemporary art. Our research aimed at focusing on the degradation of the rubber gloves, covered by paint. Our research concentrates on the stabilization and consolidation of rubber thanks to restoration and preventive conservation. As part of our observation, we also examined the litterature and archivals, the influence of the art dealer on the evolution of the artwork, and we met the artist in order to understand the biography of his artwork better and to talk about the future of his  painting. These researches raise the question of thepreservation of not sustainable material in contemporary art and start a reflection about the
the role of the artist in the process of conservation-restoration. Résumé  

 3/8. Etudes de conservation-restauration du Monstre du Loch Ness de Niki de Saint Phalle (1993) – Chen CHANGHAO, ESAA, 2021

Tuteur : Bernard MULLER

Résumé

L’objectif de ce projet de recherche et d’étude est de fournir une enquête historique, esthétique et matérielle sur le Monstre du Loch Ness, une sculpture extérieure créée par l’artiste franco-américaine Niki de Saint Phalle en 1993, ainsi que des propositions et des points de vue personnels pour les activités de conservation-restauration qui en découlent. Depuis 1999, l’œuvre est hébergée sur l’Esplanade Niki de Saint-Phalle à Nice et, à partir de 2001, en tant que donation de l’artiste, et fait officiellement partie de la collection permanente du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice. Cependant, les informations sur l’entretien périodique et les techniques de production, la documentation, les mesures de conservation et de restauration sont malheureusement incomplètes et de nombreux  travaux restent requis afin de combler ces lacunes. En tant qu’œuvre d’art contemporain de la fin du siècle dernier, elle a été produite en utilisant un large éventail de techniques et matériaux,  nous permettant de la positionner comme un exemple hautement souhaitable et productif pour le domaine de la conservation- restauration, mais qui contribue aussi directement à son instabilité matérielle : les matériaux appliqués sont presque exclusivement des matériaux synthétiques modernes qui, lorsqu’ils sont exposés à l’environnement extérieur pendant de longues périodes, ont un impact important sur leur stabilité physique et chimique. En outre, l’œuvre a été produite, entretenue et exposée par un certain nombre de personnes et d’institutions différentes défi de rassembler la vaste quantité d’informations accumulées au cours des vingt dernières années met en évidence la complexité de la conservation-restauration de l’art contemporain.

Abstract

 The purpose of this research and study project is to provide a historical, aesthetic, and material investigation of the Loch Ness Monster, a three-dimensional outdoor sculpture created by the FrenchAmerican artist Niki de Saint Phalle in 1993, as well as personal proposals and insights for the resulting conservation-restoration activities. Since 1999, the work has been deposited on the Esplanade Niki de Saint Phalle in Nice and, as of 2001, as a donation from the artist, it is officially part of the permanent collection of the Museum of Modern and Contemporary Art in Nice. However, information on the periodic maintenance and production techniques, documentation, conservation and restoration measures are unfortunately incomplete and much work is still required to fill these gaps. As a contemporary work of art from the end of the last century, it was produced using a wide range of techniques and materials, which allows us to position it as a highly desirable and productive example for the field of conservationrestoration, but also directly contributes to its material instability: the materials applied are almost exclusively modern synthetic materials that, when exposed to the external environment for long periods of time, have a significant impact on their physical and chemical stability. In addition, the work has been produced, maintained, and exhibited by a number of different individuals and institutions, the challenge of assembling the vast amount of information accumulated over the past twenty years highlights the complexity of conservation-restoration of contemporary art.

4/8. Apport de la conservation-restauration à l’avenir d’une collection d’arachnéides du Musée des Conflences – Eva GEORGY, ESAA 2021

Tutrice ESAA : Salma GHEZAL

Résumé

Ce mémoire cherche à montrer comment l’évolution de l’identité du Musée des Confluences a progressivement transformé les statuts d’une collection d’arachnides léguée par E. Simon en 1873. Il cherche à montrer comment, à partir de la conservation-restauration de cette collection, il est possible de lui faire adopter les perspectives d’un Musée des Confluences dont les paradigmes évoluent. Le basculement d’un musée d’histoire naturelle aux enjeux scientifiques vers un musée dit  “de Société” aux enjeux protéiformes, a ancré cet artefact dans un discours nouveau, produit par un musée de Société en évolution constante. Comment la conservation-restauration, par l’apport de propositions de traitement adaptés, inscrit-elle la collection d’arachnides dans une démarche d’avenir ?

Abstract

The purpose of this dissertation is to try to show how the identity development of the Musée des Confluences progressively transformed the status of an arachnid collection given by E. Simon in 1873. The point is to bring to light, from the conservation-restauration of this collection, how it is possible to shape it to the perspectives of a Musée des Confluences with evolving paradigms. The shift from a natural history museum with scientific issues to a Society museum with shape-shifting issues fixed this artefact in a new speech, produced by a Society museum in constant progression. How the conservation-restauration, with the input of adapted treatment proposals, is engraving the arachnid collection in a process of future?  

5/8. Conserver une œuvre d’art (Automated Forest de Paul Granjon) dans  sa trajectoire évolutive) – Jihye KIM,ESAA 2021

Tuteur : Marc Maire

Résumé

Contrairement aux oeuvres d’art qui font état de leurs valeurs historique et esthétique à travers la matérialité d’origine, le  temps et les éléments technologiques obsolètes sont parfois des éléments constitutifs de l’oeuvre. Ainsi, que faut-il conserver-restaurer et documenter lorsqu’une oeuvre est en transition dans le temps ? Ce mémoire traite de ces questions relatives à la conservation-restauration en s’appuyant sur une œuvre d’art multimédia de la collection du Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean du Luxembourg : Automated Forest (Jour) de Paul Granjon. Lorsque l’essence même d’une œuvre joue sur la temporalité et tous les changements ainsi que vieillissements associés, il est important de préserver l’œuvre tout conservant à l’identique le concept de l’artiste. L’implémentation de l’oeuvre joue ainsi un rôle essentiel, permettant son activation et sa pérennité. Ce processus doit être répété à chaque exposition, en respectant méthodiquement son protocole. Bien que cette répétitivité engendre une dff!érence, si celle-ci est bien documentée grâce à une biographie complète de l’œuvre, ces notions liées au changement ne sont plus mal perçues mais deviennent a l’inverse partie intégrante de l’œuvre. Mots-clés : Art contemporain, changement, conservation, di!érence, implémentation, obsolescence technologique, restauration, répétitivité, temps

Abstract

Unlike works of art which show their historical and aesthetic values through the original materiality, time and obsolete technological elements are sometimes constitutive of the work. “us, what should be preserved, conserved and documented when a work is in transition over time? “is paper deals with these questions related to conservation and preservation by refering to a multimedia work of art from the collection of the Museum of Modern Art Grand-Duke Jean of Luxembourg: Automated Forest (Jour) by Paul Granjon. When the essence of a work plays on temporality and all the associated changes and aging, it is important to preserve the work while keeping the original concept of the artist. Indeed the implementation of the work plays an essential role, allowing its activation and sustainability. “is process must be repeated at each exhibition methodically respecting its protocol. Although this repetitiveness generates a di!erence, if it is well documented thanks to a complete biography of the work, these notions linked to change are no longer badly perceived but, on the contrary, become an integral part of the work. Keywords : Contemporary art, change, conservation, di!erence, implementation, technological obsolescence, restoration, repeatability, time.

6/8. – Entre Orient et Occident – Etude de conservation des décors de la Maison-Bonie, Musée d’ Aquitaine à Bordeaux – Mathilde MAIRE, ESAA 2021

Tuteur : Marc MAIRE

Résumé
Les décors de la Maison-Bonie sont aujourd’hui conservés dans les réserves externes du musée d’Aquitaine de Bordeaux. Ils sont étudiés afin de déterminer les enjeux et les perspectives en conservation-restauration. L’objet est un panneau oriental en moucharabieh datant de 1889 et réalisé à Bordeaux par l’orientaliste Edouard Bonie pour la décoration de la cour mauresque de sa maison-musée. La réflexion en conservation-restauration s’appuie sur la biographie et le registre des valeurs de l’objet afin de déterminer les perspectives futures pour le  musée d’Aquitaine. Ce mémoire de fin d’étude propose une réponse à la problématique de conservation d’un objet témoin d’un passé colonial bordelais et décontextualisé de son espace d’origine. A travers une pensée décoloniale, j’ai proposé une méthode en conservation et exposition de ces décors. Ainsi, la proposition de traitement et d’exposition en salle du musée d’Aquitaine répond à la question de la faisabilité d’une reconstitution fidèle de la cour mauresque de la Maison-Bonie. Elle découle de recherches théoriques et matérielles et tend vers une proposition fondée sur les valeurs informatives mettant en lumière le caractère colonial de l’objet relatif à l’histoire de Bordeaux.

Abstract
Maison-Bonie’s decors are now kept in Musée d’Aquitaine’s external reserves in Bordeaux. They are studied in order to determine issues and perspectives in conservation-restoration. The subject is an oriental panel in moucharabieh dating from 1889 and created in Bordeaux by the orientalist Edouard Bonie for his courtyard’s moorish decoration of his museum’s house. The reflection in conservation-restoration is based on the biography and the object’s register values in order to determine Aquitaine museum’s future perspectives. This thesis offers an answer to the problem of conserving an object that bears witness to Bordeaux colonial past and decontextualized from its original location. Through a ‘decolonial’s thought’, I proposed a conservation method and exhibition of these decors. Thus, treatment and indoor exhibition’s proposal at the Aquitaine Museum answers feasibility’s question of Maison-Bonie
moorish courtyard’s faithful reconstruction. It stems from theoretical and material research and offers a proposition based on informatives values highlighting colonial nature of the object relating to Bordeaux’s history.

7/8. Fanaison d’une fleur: étude et conservation-restauration d’une sculpture monumentale en porcelaine – Mélanie RUFFIN, ESAA 2021

Tutrice ESAA : Marie BOYER

Résumé

Ce mémoire de fin d’études est consacré à la conservation-restauration de Fleur (2007), sculpture «monumentale» en porcelaine de l’artiste Clémence van Lunen. Il s’agit d’une oeuvre d’art contemporain constituée de céramique – partie visible – et d’autres matériaux (métal, colles, plâtre, mousse expansée) – dissimulés – formant la structure interne. Cette dernière ne joue plus son rôle de «maintien interne», ce qui a pour conséquence la déstabilisation de l’ensemble et donc la perte d’équilibre, ce qui va à l’encontre de l’intention de l’artiste. Ainsi cette dernière joue sur divers contrastes : l’aspect souple des formes et la rigidité des matériaux, la préciosité de la porcelaine et l’aspect «brut» de l’assemblage … En l’état, l’oeuvre ne peut plus être exposée, d’où l’importance des interventions de conservation-restauration pour sa pérennisation. Les matériaux constitutifs ne sont pas tous compatibles entre eux et la mousse polyuréthane expansée qui sert de «stabilisant» ou de «liant» ne joue plus son rôle. Ainsi l’état de conservation de Fleur nécessitera des interventions lourdes. Par ailleurs la sculpture, qui appartient au fonds communal de la ville de Vallauris (06), s’inscrit dans la création céramique contemporaine. Ce mémoire se propose donc d’illustrer la scène artistique en évoquant les grandes lignes de l’actualité et en y démontrant les différents enjeux.

Abstract

This thesis is dedicated to the conservation of Flower (2007), «monumental» porcelain sculpture by the artist Clémence van Lunen. It is about a piece of contemporary artwork composed of porcelain – visible part – and other materials (metal, adhesives, plaster, expanded foam) – hidden – which constitute the internal structure. The latter doesn’t serve as an «internal base» anymore, and this leads to the destabilisation of the whole sculpture, and to the loss of its balance, which goes against the artist’s intention. Indeed Clemence van Lunen plays on many contrasts : the flexible appearance of the forms, the materials’ rigidity, the precocity of the porcelain and the «raw» aspect of the assembly … As seen, the artwork cannot be exposed anymore, hence the importance of the conservation procedures to make it sustainable. The constitutive materials aren’t all compatible and the polyurethane expanded foam, which is «stabilizing» or which is like a «binder», doesn’t serve anymore. Indeed the conservation state of Flower needs n depth procedures. The sculpture, which belongs to the public collection of the city of Vallauris (06), is part of the contemporary ceramic production. This thesis offers to illustrate the artistic scene by outlining the current state of the artwork and setting out the different issues

8/8. Etude préalable à la conservation-restauration d’une œuvre peinte / conceptuelle de Pierre Bru – Héloïse SAMIE, ESAA 2021

Tuteur : Hervé GIOCANTI

Résumé 

Ce mémoire de conservation-restauration porte sur l’étude d’une œuvre de Charles-Pierre Bru, philosophe et artiste contemporain. Il s’agit d’un volume en polystyrène expansé recouvert de papier et peint, conservée au musée des Abattoirs – FRAC Occitanie. Mais cette œuvre est aussi la
matérialisation d’un algorithme, généré par un « hasard préprogrammé ».
Il y a deux entrées dans le travail de Charles-Pierre Bru : par la lecture des ses théories et concepts d’esthétique ou en se confrontant à ses peintures en volume. Cette œuvre, pleine de paradoxes pose des problèmes tant sur à popos de la matérialité que sur les concepts auxquels elle renvoie. Mais de quelle façon faut-il aborder ou restaurer cet objet,  quand la mise en œuvre des concepts entre en contradiction avec l’intentionnalité artistique ?
Pour penser la conservation de cette œuvre, nous tentons de mener une enquête empruntant des outils aux sciences sociales. Il nous faut étudier l’intentionnalité de l’artiste pour comprendre l’élaboration de ses concepts, le point de vu de l’institution et de tous les acteurs qui ont participé à la vie de cette œuvre. C’est l’analyse comparée de ces points de vu qui nous permet d’établir un régime de valeur et de considérer les différents modes d’existence de cette œuvre.
Ce travail permet de justifier une proposition de traitement en conservation-restauration documentée et qui sait se situer vis-à-vis de l’œuvre, de son histoire, ses concepts et de l’institution.

Abstract 

This conservation-restoration thesis focuses on the study of a work made by Charles-Pierre Bru, a philosopher and a contemporary artist. It is a volume in expanded polystyrene covered with paper painted. It is kept at the Museum of Abattoirs – FRAC Occitanie. But that work is also the materialization of an algorithm, generated by a “preprogrammed hasard”. There are two ways to discover Charles-Pierre Bru’s work : by reading his theories and concepts of aesthetics or by looking to his paintings in volume. This work, full of paradoxes, create problems both in materiality and in the concepts to which it refers. But how should we approach this object, what to cure when the implementation of concepts conflicts with artistic intentionality ? To think about the conservation of this work, we try to conduct a survey borrowing tools from the social sciences. We need to study the intentionality of the artist to understand the development of his concepts, the point of view of the institution and of all the actors who participated in the life of
this artwork. It is the comparative analysis of these points of view that allows us to establish a value regime and to consider the different ways of existence of this artwork.
This work makes it possible to justify a proposal for a treatment in conservation, restoration that is documented and that knows how to situate itself with the artwork, its history, its concepts and the
institution.

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.