Nouveau record du tableau le plus cher du monde !

La vente du tableau “Nafea faa ipoipo ?” (Quand vas-tu te marier ?) peint  par Paul  Gauguin lors d’un séjour à Tahïti en 1892, vient d’être confirmée au journal Basler Zeitung  le 04 Février 2015 par  le marchand d’art Ruedi Staechelin.  Celui-ci n’a pas divulgué l’identité de l’acheteur ni  la somme atteinte. C’est par des informations en provenance du Qatar que le montant de  300 millions de dollars (265 millions d’Euros) a finalement été révélé, dépensé par la famille régnante qatari pour l’achat du tableau. Déjà il y a trois ans, celle-ci avait acquis ” Les joueurs de cartes” de  Paul Cézanne pour un peu plus de 250 millions de dollars, ce qui en faisait alors le tableau le plus cher du monde. La famille al-Thani a donc encore frappé ! Rien de très étonnant toutefois si l’on sait qu’actuellement le Qatar est l’un des principaux acheteurs d’art classique, livrant une concurrence redoutable à Abu Dhabi où le Louvre et le Musée Guggenheim viennent d’ériger des architectures muséales spectaculaires. En outre et en 2013, sous la houlette  de la sœur de l’émir Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, le Qatar a investi près d’1 milliard de dollars pour l’acquisition d’oeuvres d’artistes contemporains tels que Mark Rothko, Francis Bacon, Damien Hirst.

Avant son arrivée au Qatar, “Nafea faa ipoipo ?” sera encore visible à la Fondation Beyeler de Bâle, au Musée Reina Sofia de Madrid jusqu’à la mi-Septembre, puis à Washington jusqu’en Janvier 2016. 

Gauguin
H: 78 x L: 105 cm. Photo: © Collection Rudolf Staechelin

Dès le  09 février à Londres, un autre tableau “Nature morte à l’Espérance'”, réalisé en 1901 par Gauguin à la fin de sa vie, sera mis aux enchères chez Christie’s pour un prix estimé entre 7 et 10 millions de livres (entre 8,4 et 12 millions d’euros). Si l’on en croit la course inflationniste que se livre les émirats pétroliers, l’enchère finale pourrait fort bien être portée une nouvelle fois par l’un d’eux et  dépasser follement toutes les prévisions.

65.5 x 77 cm Private Collection
H: 65.5 x L: 77 cm
Collection privée

“Nature morte à ‘l’Espérance'” fait partie des quatre tableaux peints par Gauguin en hommage à Van Gogh, mais également en référence au peintre Pierre Puvis de Chavannes, auteur en 1872 de “L’Espérance”, symbolisant l’espoir de renouveau après la guerre franco-prussienne.

Musée d'Orsay, Paris.
H: 102,5 x L:  129,5 cm, Musée d’Orsay, Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.