Eloge de l’ expérience …

 … après la lecture de Art as experience de John Dewey,[1931]

(Pau, éd. Farago, trad. sous la dir. de J.-P. Cometti,  (2005).

Dès lorqu‘elle atteint le degré auquel elle est véritable, l‘expérience telle que définie par John Dewey est l’échappatoire, l’extirpation active de la stagnation passive voire de l‘enfermement dans le vase clos de ses propres émotions, sentiments et sensations.  Lorsqu’elle est la plus parfaite,  dès la plus petite enfance dans les situations les plus triviales et ses formes les plus rudimentaires, elle inaugure linterpénétration de son être au monde.                                                             ( MM, Avignon, Août 2005)                                                              



Citer ce billet
Marc MAIRE (2011, 9 septembre). Eloge de l’ expérience … Semin'R. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tyyt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.