Les infestations entomologiques : enjeux d’aujourd’hui, politiques de demain

croqueurs de patrimoine

Les infestations entomologiques : enjeux d’aujourd’hui, politiques de demain  =  29-30 juin et le 1er Juillet 2016 à Arles

Depuis plusieurs années la communauté patrimoniale a parfaitement intégré les conséquences désastreuses des infestations entomologiques, l’attention qui doit être portée à ces situations et les réponses à y apporter.

Deux facteurs contemporains nous obligent à reconsidérer cette prise de conscience et à en faire évoluer les composantes. Mondialisation et développement durable redéfinissent nos schémas d’appréhension établis à partir des années 1980.

Plus que le dérèglement climatique, c’est la mondialisation des échanges des hommes et des biens qui fait apparaître de nouvelles espèces et peut présenter des dangers potentiels.

Le développement durable et les lois biocides posent la question des traitements dont la mise en oeuvre sera de plus en plus contrainte voire impossible si les adaptations ne peuvent être mises en place.

De ce constant, plus que jamais, la prévention s’affirme comme la réponse à la hauteur de ces deux enjeux actuels.

Les rencontres co-organisées par le CICRP et l’OCIM, en collaboration avec les Archives municipales de Marseille aborderont ces deux aspects : enjeux et conséquence de la mondialisation et des mesures liées au développement durable pour “traiter moins et prévenir plus”.

Après une approche globale de la situation entomologique aujourd’hui et des dispositifs réglementaires et leur mise en perspective avec les enjeux patrimoniaux, les rencontres viseront à travers la présentation de cas concrets et de visites à appréhender de manière concrète la mise en oeuvre de réponses adaptées. Elles feront également le point sur de nouveaux axes de recherches et les avancées en matière de veille technologique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.