Momie enfouie dans une statue bouddhiste

© Drents Museum
C’est après un CT-Scan pratiqué au centre médical de Meander à Amersfoot (Pays-bas), un examen aux rayons X permettant de produire  l’image 3D d’une structure anatomique, que des chercheurs néérlandais ont révélé la présence d’une momie à l’intérieur d’une statue bouddhique remontant aux XI-XIIe siècles. C’est la première fois que se produit cet événement extraordianaire en Hollande. L’analyse a permis de voir un squelette humain vieux de plus de mille ans, et dont on pense même connaître l’identité. Selon les informations récoltées par le spécialiste de l’art bouddhique, Erik Bruijn, la momie pourrait correspondre à celle d’un célèbre maître bouddhiste chinois connu sous le nom de Liuquan.

Des prélèvements effectués par sondages à l’intérieur du Bouddha ont également permis de découvrir des reliques très particulières à la place même des organes : des rouleaux de papier recouverts de caractères chinois. Pour le coup, ce n’est pas la première fois que l’on trouve des objets au sein d’une staue bouddhisdte.  En revanche, il ne s’agit pas là d’une première. En 2005 à Paris, la présence de perles, de graines ou encore de morceaux de tissu à l’intérieur de statues coréennes remontant à l’époque Koryo (X-XIVe siècles, avaient été avérées  par l’analyse. D’après le diagnostic des chercheurs néerlandais, il devrait s’agir d’une automomification, interdite depuis le XIXe siècle, qui obligeait ceux qui s’y soumettaient à suivre un régime très particulier jusqu’à ce que mort s’ensuive. Ce processus pouvait durer plusieurs milliers de jours et s’achevait par l’emmurement du moine dans une cavité à peinr assez grande pour le contenir. Le candidat à la momification devait s’y loger en position du lotus et faire sonner une cloche tous les jours pour donner signe de vie. Après que le dernier son de cloche ait résonné, ses congénères devaient attendre encore mille jours avant d’ouvrir le tombeau et de constater la momification.



Citer ce billet
Marc MAIRE (2015, 10 mars). Momie enfouie dans une statue bouddhiste. Semin'R. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tz5y

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.