Histoire des acquisitions des collections africaines du Musée du quai Branly

Par Hélène JOUBERT , Conservatrice en chef, Responsable de l’Unité patrimoniale des Collections Afrique au musée du quai Branly et Professeur à l’Ecole du Louvre.

Cet exposé illustré d’un catalogue d’œuvres choisies des collections africaines du Musée du quai Branly retracera les différents moments d’une histoire des politiques d’acquisition des collections nationales françaises de 1878, date d’ouverture du musée d’Ethnographie du Trocadéro, à aujourd’hui. Musée de référence par la richesse, la qualité et la diversité de ses collections, la qualité de ses expositions, l’importance de sa fréquentation, le musée du quai Branly s’inscrit dans le paysage des grands musées français, à l’instar du musée du Louvre, Beaubourg ou le musée d’Orsay. Il appuie cette réussite en grande partie sur l’envergure géographique et culturelle de ses propres collections constituées au fil d’entreprises personnelles ou collectives, explorateurs, aventuriers, commerçants, missionnaires, militaires, administrateurs, ethnologues et chercheurs, politiques, collectionneurs et amateurs, conservateurs et marchands, qui ont contribué à lui donner au fil du temps une identité qui s’inscrit dans l’Histoire du XIXe au XXIe siècle.



Citer ce billet
Marc MAIRE (2016, 26 juillet). Histoire des acquisitions des collections africaines du Musée du quai Branly. Semin'R. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tzad

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.