Nanorestauration

Rémy Dreyfuss-Deseigne en train de restaurer Matisse  D.R.  Rémy Dreyfuss-Deseigne. Photo HD / L’Est Républicain
Dans le cadre de son mémoire de fin d’études à l’Institut national du patrimoine, Rémy Dreyfuss-Deseigne prend en chage des « vues d’optique », une sorte d’estampes imprimées en noir sur papier très fin et polychromes que l’on visionnait dans une boîte noire.  Cinéma portatif de l’époque, l’illusion d’une animation était produite par le défilement de plusieurs vues. Habituellement, c’est un papier japonais qui est utilisé, mais il manque de transparence. C’est une des  raisons qui pousse l’étudiant à aller voir du côté des  nanotechnologies auxquelles il s’intéresse par ailleurs déjà, et, sur les conseils du directeur du Laboratoire du Jardin des Plantes, il examine les potentialités de  la nanocellulose. Ce matériau constitué de cellulose pure extraite de plantes, extrêmement fin et translucide, est couramment  utilisé dans l’électronique, la médecine ou l’agroalimentaire, mais à sa connaissance,  pas encore en conservation-restauration de biens culturels. Reste à résoudre le problème de  sa manipulation. A force d’essais successifs, Rémy Dreyfus Deseigne a développé une technique qui lui permet de l’expérimenter à plusieurs reprises , comme  sur les calques de l’architecte Louis Kahn, au Conservation Center for Art and Historic Artefacts de Philadelphie dans le cadre d’une bourse de recherche, puis sur  des dessins de Paul Cézanne, Albrecht Dürer,  Henri Matisse, Salvador Dali, …

Sitôt rentré en France, le Centre national de la cinématographie, la Cinémathèque française et La Monnaie de Paris lui commandent, pour les premiers,  la restauration de l’acétate de cellulose d’anciens  films d’animation, pour le troisième, de ses calques et assignats. Le diplômé de l’INP en 2015, a déposé un brevet à l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) qui doit assurer la protection de sa méthode. Il exerce son activité installé dans l’est de la France,  et envisage de diffuser sa technique de nanorestauration par des formations, ainsi que des feuilles de nanocellulose.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.