Archives de catégorie : Offre

SESSION 2016 DU DNSEP-CR DE L’ESAA

SESSION 2016 DU DNSEP DE L’ESAA

option art mention conservation-restauration de biens culturels

Soutenances publiques

Mardi 28 Juin 2016

  9 h – 18 h

sur le site de Baigne-pieds et sous réserve de places disponibles.

En 2016, cinq candidates postulent à l’obtention du DNSEP, option art, mention conservation-restauration des biens culturels. Pour rappel, deux épreuves sanctionnent l’accès à ce diplôme national au grade de Master II. Il s’agissait, dans un premier temps, de soutenir le mémoire de recherche, le 21 Juin à huis clos, puis, dans un second temps, ce Mardi 28 Juin,d’exposer oralement le projet de conservation-restauration construit tout au long de cette dernière année e qui concerne un bien culturel.

L’inflation contemporaine du panorama des biens culturels a pour effet de questionner le champ d’application de la conservation-restauration. Pour cette discipline, la résolution de problèmes ne se restreint pas à la matérialité ni à la visibilité des artefacts qu’elle prend en charge. Elle engage le conservateur-restaurateur à ne pas tenir pour autonomes les choses qui lui sont confiées et à les envisager au regard de la pluralité des mondes et des modes d’existence dont elles témoignent.

Dans ces conditions, la commande institutionnelle de restaurer ne va pas de soi. Elle enjoint les conservateurs-restaurateurs à considérer au moins deux questions complémentaires.

D’une part, comment rendre compte des conditions d’activation et de réactivation des objets qui leur sont confiés, étant données les spécificités mêmes des institutions qui sont chargées d’en assurer la pérennité ?

Et, d’autre part, comment comprendre les prérogatives du conservateur-restaurateur et situer son intervention au contact des autres acteurs des mondes de l’art et du patrimoine ?

Les travaux réalisés cette année à l’École Supérieure d’Art d’Avignon illustrent et mettent en perspective la variété des situations où s’actualisent ces questions.

  • jupe monnaie 02Après un stage de plusieurs mois en Nouvelle-Calédonie, Marie BASTARD se propose d’envisager les conditions d’exposition de la collection de « jupes – monnaies » du Muséum d’histoire naturelle de La Rochelle. Témoins des bouleversements culturels liés à la colonisation, à partir de la fin du 19ème siècle, ces objets à la fois vestimentaires et d’échanges matrimoniaux, ne sont plus confectionnés ni utilisés aujourd’hui. En sorte que la formulation d’une proposition de traitement non assujettie à une interprétation ethnocentrée de ces objets, requiert de rendre compte du point du point de vue Kanak aussi bien que du point de vue occidental.

    accords faisandés

  • Soucieuse de réfléchir au devenir des installations détenues par les FRAC, Gaëlle BAUDRY envisage les conditions de réactivation d’Accord faisandé, une oeuvre  réalisée en 2013 par l’artiste Anthony Duchêne. Conservée par le Frac de Provence-Alpes-Côte d’azur, cette oeuvre n’a plus jamais été exposée depuis son acquisition. Dès lors, comment donc fournir à l’institution les moyens de disposer cette installation dénuée de notice protocolaire, sans en trahir le sens et tout en se passant de l’intervention de son auteur ?

  • Where the slaves liveLa recherche de Coline BOURGOIN prend appui sur Where the slaves live, une oeuvre de l’artiste Adrian Villar Rojas, réalisée en 2014 pour la Fondation Vuitton où elle est désormais exposée. La matérialité particulière de cette création, pour partie composée d’êtres vivants, éprouve la façon dont le conservateur-restaurateur peut se saisir, notamment par le biais du constat d’état, d’une sculpture « vivante », et donc,  évolutive et impermanente.

    Monuments aux sapins morts

  • En réfléchissant aux solutions de stockage, de transport et de présentation adaptées à Monument aux sapins morts de l’artiste Rodolph Huguet, Elsa DECKER propose de considérer la pratique du soclage comme un prolongement de l’activité du conservateur-restaurateur. Dans cette perspective, envisager les conditions de réactivation et de préservation de cette oeuvre acquise en 2013 par le Frac de Franche – Comté, suppose  de recueillir au préalable les témoignages et la documentation qui permettront de saisir les propriétés et les références constitutives de ce « monument » d’une extrême fragilité.

    conservatoire d'anatomie

  • Enfin l’investissement de Timothée LECOUEDIC s’est porté sur une collection de spécimens tératologiques conservés en fluide au Conservatoire d’anatomie de la Faculté de médecine de Montpellier. La démarche qu’elle mobilise consiste tant à maintenir les solutions de conservation en fluide de ces restes humains qu’à valoriser et transmettre les objectifs scientifiques et pédagogiques aux fins desquelles cette collection a naguère été constituée.

   Chacune de ces recherches s’appuie sur une enquête approfondie de nature à la fois anthropologique et socio-historique, dont l’enjeu vise à identifier les propriétés tant sensibles que cognitives qui sont attribuées aux objets, afin de proposer les solutions de traitement les mieux ajustées à leurs singulatités. En mettant  l’accent sur la variété même des situations liées aux appréciations, passées, présentes et à venir des objets qui leur ont été confiés, les candidates tracent une voie tant méthodologique que déontologique. Son enjeu consiste à penser à nouveaux frais la conservation-restauration des collections d’art contemporain et ethnographiques.

Les travaux présentés n’auraient pu être réalisés sans la contribution de toute l’équipe administrative et technique de l’ESAA, ni sans l’accueil et la confiance réservés aux cinq étudiantes de l’ESAA par les institutions suivantes  (par ordre alphabétique)Conservatoire d’anatomie / Montpellier, Fondation Louis Vuitton / Paris, FRAC Franche-Comté / Besançon, FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur / Marseille, Museum d’histoire naturelle / La Rochelle, et le Laboratoire de chimie appliquée à l’art, l’archéologie ainsi que la conservation-restauration des matériaux du Patrimoine Culturel (UMR IMBE CNRS 7263 IRD 237 / Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse).

Que leurs responsables et collaborateurs partenaires soient ici vivement remerciés.                                                             

Crédits : GS, MM / 06.16

_____________________

Bourses d’étude des collections du Musée du Quai Branly

L’appel à candidatures pour le programme des bourses d’étude pour la documentation des collections du musée du quai Branly (édition 2016-2017) vient d’être mis en ligne.

Fiche de candidature et liste ci-après:

http://www.quaibranly.fr/fr/rechercherche-scientifique/activites/bourses-et-prix-de-these/bourses-detude-pour-la-documentation-des-collections/

http://www.quaibranly.fr/en/scientific-research/activities/scholarships-and-thesis-prizes/study-grants-for-a-collections-study/

Cinq bourses sont offertes cette année. Dotées d’un montant de 6000 euros chacune, pour conduire une recherche de courte durée, les bourses des collections sont destinées à permettre à des chercheurs non statutaires ou des étudiants à partir du niveau M2 de financer une enquête de terrain ou un travail d’archives visant à documenter les collections du musée.  La date limite de réception des dossiers est fixée au 10 septembre 2016.

L’évaluation des dossiers des candidats aura lieu fin Septembre.

Formation ARAAFU à File Maker Pro

L’Araafu propose la formation : FileMaker Pro

Date : 2 jours, jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2016

plaquette   ICI 

Horaires : 9h30-13h et 14h-17h30

Lieu : La Clairière, 60 rue Greneta, 75002 Paris

Vous trouverez, en fichier attaché, la plaquette de présentation du stage et le formulaire d’inscription

Date limite d’inscription : 28 août 2016
 
Contactez-nous ! secretariat@araafu.com

Offre de stage à la Fondation Vasarely

Provence Alpes / Côte d’Azur

Fondation Vasarely

1 avenue Marcel Pagnol

13090 Aix-en-Provence

Missions / Sujet du stage :

Stage de récolement, inventaire rétrospectif et réaménagement des réserves des collections de la Fondation Vasarely constituées d’arts graphiques, peintures, sculptures, plans et archives.

Encadré par la responsable des collections le stagiaire réalisera les tâches suivantes :

  • • Enregistrement des données d’inventaire
  • • Dépoussiérage et constat d’état
  • • Pointage récolement et marquage
  • • Prises de vues
  • • Conservation préventive (étude et mise en œuvre du conditionnement, emballage et rangement des collections, réflexion à mener pour un rangement optimal des réserves

Période du stage : Démarrage 1er juillet 2016 (minimum 3 mois avec possibilité de prolonger la durée du stage). Horaires de travail de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18 h00Rémunération / Défraiements : Le stage est rémunéré, l’hébergement et les repas sont à la charge des stagiairesContact institutionnel / Maître de stage : Pascale GIRARD
responsable des collections
pascale.girard@fondationvasarely.orgDate de la demande : Juin 2016 – date limite de candidature : 1er juillet 2016Remarques :

  • Profil : personne dynamique, volontaire, autonome
  • Formation : Histoire de l’art ; École du Louvre, Régie, Conservation-restauration

Site Internet

 

Stages de formation de l’ARAAFU en Juin 2016

———-  STAGE 1  ———-
 
L’Araafu propose la formation : 
Initiation au logiciel Excel pour PC

Date : 2 journées, lundi 27 et mardi 28 juin 2016

 Horaires : 9h30-13h et 14h-18h

Lieu : 177 rue de Charonne, 75011 Paris

Vous trouverez, en fichier attaché, la plaquette de présentation du stage et le formulaire d’inscription

Date limite d’inscription : 10 juin 2016
IL RESTE DE LA PLACE ! Contactez-nous ! secretariat@araafu.com
 

———-  STAGE 2   ———-

Vous en avez assez d’avoir mal en travaillant ? 
 
L’Araafu propose la formation :
Prévention des risques musculosquelettiques chez les professionnels de la conservation- restauration
 
Bien que l’intitulé de la formation mentionne la sculpture, ce stage n’est pas réservé aux professionnels installés en sculpture mais s’adresse à l’ensemble des professionnels conservateurs-restaurateurs qu’ils exercent en chantier ou en atelier. Comme vous pouvez le lire dans le programme, le contenu est également largement personnalisé.

Date : 1 journée, lundi 20 juin 2016

 Horaires : 9h00-13h et 14h-18h

Lieu : 42-44 rue Jules Vanzuppe 94200 Ivry sur Seine

Vous trouverez, en fichier attaché, la plaquette de présentation du stage et le formulaire d’inscription

Date limite d’inscription : 8 juin 2016 (date repoussée)
IL RESTE DE LA PLACE ! Contactez-nous ! secretariat@araafu.com
…………………
CF Blind
ARAAFU – BAL 77 – 10 allée de Fontainebleau 75019 Paris
Permanence téléphonique le jeudi matin (répondeur en dehors de ces horaires) : 06 95 129 222
Site internet : http://araafu.com

Collecting and Conserving Performance Art

The German Association of Conservator-Restorers (VDR) is delighted to announce the major international symposium “Collecting and Conserving Performance Art,” to be hosted by the Kunstmuseum Wolfsburg in Germany on June 9-11, 2016. The Early Bird Rate ends at May 7th!

Gerard & Kelly, “Timelining” (2014), Performance, Solomon R. Guggenheim Museum, New York, Photo: Courtesy of the artists
Over the last decade, art collections and museums around the world have seen a rapid increase in the acquisition of historic and contemporary performance art and its relics. This emerging collection practice challenges artists and collection caretakers alike: How can the time- and site-specific experience of an artist’s live performance be expanded and transformed into an artwork with a sustainable collection life? What status do performance props and documentary materials hold within a collection, and how is their status determined? How can the artwork’s identity and integrity be preserved and experienced now and in the future? What information and components should be entering the collection to ensure the authentic reactivation of the work? How are copyright laws, artist’s rights and future interpreter’s rights accounted for in the acquisition contract? What are the vulnerabilities inherent to a performance artwork? And how are preservation risks identified, documented and responded to?

The two-and-a-half day event approaches issues surrounding the acquisition of performance art by bringing together conservators, curators, art historians, artists, collectors, researchers, art educators and other professionals, who are involved in the production, distribution, collection, documentation and conservation of performance art. Perspectives on heritage development and documentation in adjacent disciplines, such as theater and dance, are invited to inform the discussion. Under investigation will be a variety of existing practices for bringing an artist’s live performance into a  collection, including the license to re-perform the work based on an artist-provided score; film and video recordings of historic or recent performance iterations; autonomous art installations; documentation created by former audiences, participants and producers; and performance props and other objects that represent the live event.

undefinedRead more about the conference in an interview with the team of organisators

undefinedOnline registration

undefinedOnline Anmeldung

Program (pdf)

Contact: performance_art(at)restauratoren.de

 Program details

Locations

Reception and Life Performance (Day 1): Kunstmuseum Wolfsburg, Hollerplatz 1, 38440 Wolfsburg/ Germany

Symposium (Day 2 and Day 3): Alvar-Aalto-Kulturhaus, Porschestr. 51, 38440 Wolfsburg/ Germany

 

DAY 1

Thursday, June 9

18:00-21:00
Conference Opening and Reception

Welcome
Dr. Ralf Beil
Director, Kunstmuseum Wolfsburg

Introduction Roman Ondak
Anna-Catharina Gebbers, Curator, Nationalgalerie im Hamburger Bahnhof – Museum für Gegenwart, Berlin

Live Performance “Swap” (2011) by Roman Ondak

DAY 2

Friday, June 10

8:30-9:30   Registration

9:30-9:50
Welcome

Dr. Ralf Beil
Director, Kunstmuseum Wolfsburg
Andrea Sartorius
Conservator, Kunstmuseum Wolfsburg, and Chair, Specialty Group “Modern Art and Cultural Heritage”, German Association of Conservators-Restorers (Verband der Restauratoren, VDR)

The Medium Performance

Moderator: Andrea Sartorius

9:50-10:25
Collecting as Artistic and Documentary Practice: Towards a Fluid Access to Artefacts of/in Performance
Dr. Barbara Büscher
Professor, Felix Mendelssohn School of Music, Department of Dramaturgy and Media, Leipzig
Dr. Franz Anton Cramer
Department of Studies in Music and Dance, Paris Lodron University Salzburg

10:25-11:00
Between Media. Connections between Performance and Installation Art and their Implications for the Conservation of Performances
Dr. Tiziana Caianiello
Art Historian, ZERO Foundation

11:00-11:30  Coffee

Collecting Live Performance

Moderator: Ulrich Lang

11:30-12:00
Collecting Live Performance at the Guggenheim Museum
Joanna Phillips
Conservator, Time-based Media, Solomon R. Guggenheim Museum
Lauren Hinkson
Assistant Curator, Collections, Solomon R. Guggenheim Museum

12:00-12:30
Assembling the Body, Reactivating Presence: Collecting, Processing, and Conserving Performance at The Museum of Modern Art
Athena Christa Holbrook
Collection Specialist, Department of Media and Performance Art, The Museum of Modern Art

12:30-13:00
Panel Discussion: Collecting Live Performance
with artist Roman Ondak, performer Sämi Moor, Joanna Phillips, Lauren Hinkson, and Athena Christa Holbrook

Moderator: Ulrich Lang, Conservator, Museum of Modern Art, Frankfurt

13:00-14:30 Lunch

Documenting Live Performance

Moderator: Esther Rapoport

14:30-15:00
Report from the Audience. An Analysis regarding the Documentation of Performance Art by means of multi-perspective Witness Reports
Bruna Casagrande
Conservator and Research Assistant, Berne University of Fine Arts, Switzerland

15:00-15:30
Participatory Documentation, or: How to mark Authenticity within a Documentary Record
Irene Müller
Art Historian and Curator, Zürich

15:30-16:00
A Fly on the Wall or the Elephant in the Room: the Role of the Photographer in the Production and Viewing of Photographic Documentation from Performance Art Events
Dr. Dave Kemp
Photographer and Assistant Professor, School of Image Arts, Ryerson University, Toronto, Canada

16:00-16:30 Coffee

Archiving Performance Art

Moderator: Gunnar Heydenreich

16:30-17:00
Archiving Performance Art in Asia
David Smith
Head of Digital, Asia Art Archive, Hong Kong

17:00-17:30
The Legalities of Authenticity
 and Performance Art
Jean E. Brown
Teaching Fellow, Northumbria University, UK
Charles Danby

Senior Lecturer in Fine Art, Northumbria University, UK

17:30-18:00
Panel Discussion: Documenting and Archiving Performance Art
With Bruna Casagrande, Irene Müller, Dave Kemp, David Smith,Jean E. Brown and Charles Danby

Moderator: Dr. Gunnar Heydenreich, Professor for Conservation of Contemporary Art, Cologne University of Applied Sciences

DAY 3

Saturday, June 11

8:30-9:30  Registration

Performance Relics

Moderator: Anna-Catharina Gebbers

9:30-10:00
From Action to Object. On the Preservation and Conservation of Performance Art Relics
Dr. Carolin Bohlmann
Conservator, Hamburger Bahnhof – Museum für Gegenwart, Berlin
Ina Hausmann
Freelance Conservator, Berlin
Eva Rieß
Conservator, Müller Rieß Welther Restoration, Berlin

10:00-10:30
The variable and changing Status of Performance Art Relics and Artifacts in Museum Collections
Louise Nicole Cone
Conservator of Contemporary Art and Sculpture, Statens Museum for Kunst, Copenhagen, Denmark

10:30-11:00
Capturing Ephemerality: Documentation of Carolee Schneemann’s Performance Work
Rachel Rivenc
Conservation Scientist, Getty Conservation Institute, Los Angeles
Anja Foerschner
Art historian, Getty Research Institute, Los Angeles

11:00-11:30  Coffee

Reenactment and Reperformance

Moderator: Eva Rieß

11:30-12:00
Restoration of Experience. Analysis of the Reenactment of the Performance “Change. My Problem Is a Problem of a Woman”, by Ewa Partum, 1974
Elżbieta Wysocka
Conservator and Archivist, Filmotheka Narodowa, Warsaw

12:00-12:30
Between Authenticity and Context: Challenges of preserving and re-enacting Performance Artworks from Dictatorship and Revolutionary Periods
Hélia Marçal
PhD Fellow in Conservation and Restoration, Department of Conservation and Restoration, Faculty of Science and Technology, NOVA University of Lisbon, Portugal
Rita Macedo
Professor of Contemporary Art History and Documentation, Art History Institute, Faculty of Social and Human Sciences, NOVA University of Lisbon, Portugal

12:30-13:00
Reperformance Strategies for the Reiteration of Tino Sehgal’s « This Is So Contemporary »
Jessye Wdowin McGregor
Artist and Conservator, Victorian College of the Arts, The University of Melbourne, Australia
Robert Lane
Research Fellow, Grimwade Centre for Cultural Materials Conservation, The University of Melbourne, Australia

3:00-14:30  Lunch

14:30-15:30
Panel Discussion: Managing Authenticity – Curatorial Strategies of Reenactment and Reperformance
Anna-Catharina Gebbers in conversation with Tiziana Caianiello,Barbara Büscher, Franz Anton Cramer and Irene Müller

Conclusions

15:30-16:00
Open Floor Discussion with the Audience

Moderator: Joanna Phillips

Comme pour se rappeler du titre d’un morceau de musique …

Après l’application SHAZAM qui se propose de reconnaître pour vous l’interprète ou le titre d’un  morceau de musique, voici maintenant  MAGNUS , fraîchement diffusée dans la liste des applications pour téléphones mobiles. Désormais, quand vous ne savez pas ou plus devant une  œuvre d’art contemporain , il suffira de sortir votre téléphone pour obtenir son titre et son auteur.

Offre de stage long en semestre 8 de M1

STAGIAIRE EN

CONSERVATION – RESTAURATION (H/F)

Description:

Sous la responsabilité des conservateurs-restaurateurs, le/la stagiaire aura pour mission principale la participation active au déménagement des collections africaines du Musée d’ethnographie de Neuchâtel par le biais de la conservation préventive.

 Missions:

  • Etablir un constat d’état précis des objets conservés dans les collections;
  • Dépoussiérer et conditionner les objets en vue de leur déménagement et de leur bonne conservation;
  • Pratiquer des interventions de conservation curative lorsque cela est nécessaire;
  • Participer au déménagement et à l’installation des collections dans les dépôts.

Profil:

  • Formation en conservation-restauration ou expérience jugée équivalente;
  • Intérêt pour la gestion et la conservation des collections;
  • Bonne aptitude à communiquer oralement et par écrit;
  • Bonnes compétences informatiques;
  • Rigueur, bonne organisation et motivation;
  • Aptitude à travailler en équipe, de façon indépendante et autonome.

 Conditions:

  • Durée: 3 mois minimum à temps plein;
  • Indemnisation du stage selon le degré d’étude;
  • Stage conventionné en cours d’études ou stage probatoire.

ICI

Symposium Textile à Sidney

L’ AICCM est heureux de présenter les technologies émergentes dans la conservation des textiles , un symposium organisé par Special Interest Group Textiles, qui se tiendra à Sydney du

19 au 22 mai 2016

Le symposium présentera des recherches novatrices, des idées pratiques et d’ éclairer des études de cas à partir d’ une gamme de conservateurs-restaurateurs et de praticiens des textiles exceptionnels.

Téléchargez la brochure du symposium  ici 

Le AICCM Textiles SIG a établi un partenariat avec des leaders dans le domaine de la conservation des textiles pour founir trois ateliers de renforcement des compétences pendant le symposium: un atelier d’adhésif textile animé par Zenzie Tinker au Musée des Arts et des sciences appliquées, un atelier de nettoyage de fil métallique animé par Ian MacLeod et Rinske Car à l’Australian national Maritime Museum et une demi-journée atelier de montage de costume animée par Tess Evans au centre Yaama Dhiyaan.

 

Symposium et atelier Dates

  • AICCMTSIG Symposium 19 ème mai 2016
  • Textile adhésif 20 ème -22 ème mai 2016 (3 jours)   S’il vous plaît noter que deux autres lieux ont été mis à disposition pour cet atelier
  • Métal fil nettoyage 20 e mai 2016 (1 jour)
  • Costume de montage 20 ème mai 2016 (0,5 jours)

Dates d’inscription clés

  • préinscription prolongée jusqu’au 15 Mars 2016
  • Enregistrement de membre AICCM prolongé au  1 er mai 2016
  • Non-membre étendu prolongé au 1 er mai 2016
  • Étudiant / concession chômeurs prolongé au 1 er mai 2016

Plus d’information

  • L’inscription au symposium sera plafonnée à 72 participants avec 10-12 participants par atelier. La priorité sera accordée aux membres AICCM / Textile SIG.
  • La restauration est inclus pour le fil métallique de nettoyage et des ateliers de montage de costumes, et pour la première journée seulement de l’atelier adhésif textile.
  • Les participants sont encouragés à  utiliser une  carte de Opal  et les  transports en commun lorsque vous voyagez au symposium et des ateliers  que le stationnement est limité autour de tous les lieux.
19 mai 2016 08:30   au   22 mai 2016 17h30
Yaama Dhiyaan Hospitality Training Centre
255 Wilson Street
Darlington
Sydney , NSW 2008
Australie
Symposium One Day
Membre Late Registration $ 200,00 (comprend la TPS de 18,18 $)
Non membre 300,00 $ (incluant la TPS de 27,27 $)
Concession (étudiant ou sans emploi) 100,00 $ (incluant la TPS de 9,09 $)
Textile adhésif Atelier
Membre Late Registration 900,00 $ (incluant la TPS de 81,82 $)
Non membre 1,000.00 $ (TPS incluse de $ 90.91)
Concession (étudiant ou sans emploi) 400,00 $ (incluant la TPS de 36,36 $)
Atelier de nettoyage de fil métallique
Membre Late Registration 675,00 $ (incluant la TPS de 61,36 $)
Non membre 750,00 $ (incluant la TPS de 68,18 $)
Concession (étudiant ou sans emploi) 300,00 $ (incluant la TPS de 27,27 $)
Atelier de montage Costume
Membre Late Registration 300,00 $ (incluant la TPS de 27,27 $)
Non membre 400,00 $ (incluant la TPS de 36,36 $)
Concession (étudiant ou sans emploi) $ 125,00 (comprend la TPS de 11,36 $)

Séminaire de recherche en conservation-restauration d’art contemporain

Recherche en restauration et conservation d’œuvres d’art contemporain

Séminaire de recherche animé par Aude Bodet, directrice du Pôle collection du Centre national des arts plastiques (Cnap), Maxime Guitton, chef du service du soutien à la création au sein du Pôle création du Cnap, et Grazia Nicosia, restaurateur et conseiller en conservation préventive au Musée du Louvre

Aude Bodet présentera l’importance que revêtent les activités de restauration et de conservation préventive au sein du Fonds national d’art contemporain, dont le Cnap assure la conservation et la diffusion, au regard de l’histoire particulière de la collection.

Maxime Guitton informera sur le dispositif de soutien à la recherche en restauration et conservation d’œuvres d’art contemporain que propose le Centre national des arts plastiques chaque année à des restaurateurs professionnels.

Bénéficiaire à deux reprises du soutien à la recherche en restauration et conservation d’œuvres d’art contemporain proposé par le Cnap, pour deux projets de recherche distincts : Singularité des œuvres molles, étude des œuvres d’Eugène Leroy et typologie des altérations caractéristiques des œuvres en cours de polymérisation (2004-2005), et Etude des œuvres entomologiques de Jan Fabre : exposer, conserver et restaurer. Protocole réduisant les risques d’infestation dans les collections d’art contemporain (2009-2011), Grazia Nicosia, diplômée de l’ESAA, viendra présenter, au-delà des résultats scientifiques de ses recherches, comment ces deux projets ont été l’occasion de travailler de manière privilégiée sur des œuvres avec l’étroite collaboration d’artistes et des institutions.

Infos pratiquesCe séminaire de recherche est organisé par l’Institut national du patrimoine et l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Ecoles
doctorales d’Archéologie, d’Histoire et d’Histoire de l’art).

  • Le séminaire aura lieu à l’

Institut National du Patrimoine (Salle Champollion-Buffon) – 2, rue Vivienne, Paris 2e.

Pour plus d’informations : seminaire.de.recherche@inp.fr

Pour vous inscrire : formulaire d’insription

Labex CAP – Appel à projets 2016-2017

Après son évaluation à mi-parcours et sa reconduction, le Labex CAP lance de son quatrième appel à projets. Le labex CAP, dont les objectifs principaux demeurent de favoriser la convergence des travaux et des approches des institutions qui le composent et notamment de favoriser les collaborations et les partenariats entre les institutions œuvrant dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche et les institutions muséales ou patrimoniales, a décidé de privilégier quatre grands domaines de réflexion qui s’expriment par des plateformes à projet thématiques définies par leurs intitulés et des groupes de mots-clés :

→ Plateforme 1 : Création, patrimoine et politique
Mots clés : dominations, valeurs, conflits, destruction, émotions patrimoniales, reconstructions, transferts, discours situés, territoires et frontières

→ Plateforme 2 : Original, multiple et reproduction

Mots clés : arts performés, interprétation, remake, reenactment, appropriation, propriété intellectuelle, modèle économique, industrie et artisanat, fabrication

→ Plateforme 3 : Processus créatifs, archivage et transmission
Mots clés : économie et pérennité des sources, collaboration et partage, outils numériques et réseaux, digital humanities

→ Plateforme 4 : Expositions, pratiques et expériences
Mots clés : institutions, instruments, récits, scénarios, médiation, publics, frontières du musée, display, réalité augmentée

Les projets attendus doivent contribuer aux questionnements ouverts par ces plateformes, qui sont moins conçues comme des catégories à l’intérieur desquelles se ranger que comme des propositions et des interrogations à discuter.
Le jury appréciera la capacité des projets à s’emparer de ces thématiques, quitte à les critiquer ou à proposer de les reformuler. Cet effort de convergence permettra notamment de définir des perspectives plus ciblées pour le recrutement des futurs post-doc et l’organisation des prochains ateliers du Labex CAP, le 15 juin 2016.

Durée des projets
Les projets sont d’une durée de 20 mois (mars 2016 – novembre 2017).
Il est à noter que les projets couvrent les années civiles 2016-2017, il n’y aura donc pas de nouvel appel à projet avant fin 2017 / début 2018.

Modalités de soumission
–    Chaque porteur et son équipe choisissent parmi les quatre plateformes à projet celle qui est la mieux à même d’accueillir leur programme.
–    Les porteurs de projet remplissent le formulaire « Microprojet» (Word), comprenant notamment les objectifs, les méthodes et les résultats attendus, et le fichier « Budget» (Excel), voir ci-joint (merci d’enregistrer « Projet_Nom_doc » et « Budget_Nom_xls »).
–    Les deux documents sont à envoyer impérativement avant le 4 février 2016 à 16h à l’adresse suivante : zinaida.polimenova@univ-paris1.fr. Au-delà de cette date aucun projet ne sera accepté.

Calendrier du concours
–    10 décembre 2015 : lancement de l’appel à projet
–    4 février 2016 : clôture de l’appel
–    18 février 2016 : réunion du Conseil du Labex / désignation de rapporteurs
–    10 mars 2016 : réunion du Conseil du Labex / sélection des projets et attributions des moyens

Critères d’éligibilité
–    Le porteur de projet (le responsable scientifique) est une personnalitéen poste dans une structure partenaire du Labex CAP.
–    Chaque projet doit réunir au moins deux partenaires du Labex CAP.
–    Les demandes financières ne peuvent pas inclure des coûts de personnels (permanents ou contractuels ; sont éligibles uniquement les demandes de vacations, sous certaines conditions (voir les documents joints)).

Modalités de sélection
Chaque projet est examiné par l’ensemble du Conseil et du bureau du Labex CAP qui fonctionnent en jury. Un membre du Conseil ou du bureau rapporte plus précisément sur le projet, après y avoir apporté une expertise scientifique approfondie. Toutes les décisions sont prises collectivement par le Conseil réuni en jury souverain. Il n’y a pas de compte-rendu des débats ou de justification écrite des décisions.
Les critères de sélection sont : l’originalité du projet, l’excellence des équipes ; les apports théoriques et méthodologiques attendus ; l’adéquation aux objectifs généraux du Labex CAP et l’inscription dans les plateformes à projet thématiques, le renouvellement disciplinaire, la faisabilité en 20 mois et avec les moyens demandés.
Une enveloppe globale de 300 000 euros maximum sera affectée au financement des projets. En plus de ce financement les projets peuvent bénéficier de la participation des post-doc du Labex, en fonction de leurs propres projets et centres d’intérêt.

Déontologie
Les porteurs de projets sélectionnés s’engagent à rendre un bilan scientifique et financier à la fin de leur projet (30 novembre 2017). Ces bilans permettront notamment d’élaborer la stratégie scientifique du Labex pour les deux dernières années, 2018-2019, et viendront nourrir le bilan global à présenter devant un jury international en 2020.

Contacts
Zinaïda Polimenova
Chargée de pilotage du Labex CAP
zinaida.polimenova@univ-paris1.fr

Jeanne-Marie Portevin
Gestionnaire du Labex CAP
labex.creations.patrimoines@gmail.com

Modalités de candidature à publication dans la revue crbc en 2016

Pour le prochain numéro (N°34, décembre 2016), la première version de l’article est à envoyer en AVRIL 2016 afin de le soumettre au comité de lecture.

Concernant la procédure, il est nécessaire d’envoyer un courrier plus précis (plan ou résumé) en quelques lignes à soumettre au comité de rédaction pour acceptation.

Ce courrier peut être envoyé à Natalie Boutin – Detroulleau, directrice de rédaction (nataliebtn@gmail.com) ou Marie-Anne Attia, directrice de publication (loeperattia@orange.fr).

A partir de là un membre de notre comité prendra en charge le suivi de votre article :

  • Il devient votre interlocuteur pour répondre à des questions éventuelles.
  • Il réceptionne l’article en avril.
  • Il se charge de le transmettre au comité de lecture, en moyenne trois relecteurs par article en fonction du sujet. C’est lui qui fait la liaison entre les relecteurs (anonymes) et vous même pour les corrections de forme comme de fond.
  • Il réunit la version corrigée par vous-même et tous les documents annexes (photos, bibliographie, CV, résumé à traduire par nos soins en anglais et espagnol…) pour  les fournir à la maquettiste fin juin.
  • Vous recevez un numéro de la publication dès sa parution et vous bénéficiez d’un tarif préférentiel pour plusieurs revues.

NB: Ces éléments d’informations ont été transmis par Natalie Boutin- Detroulleau, directrice de rédaction, le 28 Janvier 2016.

Funding for students to attend the Media In Transition conference at the Tate !

A wonderful anonymous donor has offered to sponsor student places for the conference Media in Transition at the Tate.

http://twitter.us12.list-manage.com/track/click?u=e092c6da55bf3414c80c57e46&id=90f7206d03&e=27ffe4a99d
In order to be eligible for one of these coveted places, please email MediaIn.Transition@tate.org.uk stating your interest in the conference and how it relates to your studies.
http://www.tate.org.uk/whats-on/tate-modern/conference/media-transition

Formation ARAAFU « Vitrines : conservation & gestion »

………………………..

Pour la formation prochaine  proposée par l’ARAAFU « Vitrines : conservation & gestion » il reste des places et la date limite d’inscription a été exceptionnellement reportée au
1er octobre 2015
 ………………………..
Dates : 3 jours, mercredi 14, jeudi 15 et vendredi 16 octobre 2015

 Horaires : 9h30-13h et 14h-18h

Lieu : AGECA, 177 rue de Charonne, 75011 Paris 
et C2RMF, 14 quai F. Mitterrand 75001 Paris. 
 
Vous trouverez, en fichier attaché, la plaquette de présentation du stage et le formulaire d’inscription
………………………..
Nous attirons votre attention sur le fait qu’il y a peu de places. Celles-ci seront attribuées par ordre de réception. Pensez à pré-réserver dès à présent par courriel ou téléphone !
 
POUR VOUS INSCRIRE :
– imprimer la  plaquette ,
– détacher le bulletin d’inscription, le remplir, le signer,
– et l’adresser au secrétariat : Secrétariat ARAAFU, boite aux lettres 77, 10 allée de Fontainebleau, 75019 Paris,
– accompagné de votre paiement (sauf organismes de formation et institutions payant a posteriori).
 
N.B. Les chèques servent de garantie à votre inscription mais ne seront encaissés qu’après la formation
Nous sommes désolées mais aucune réservation ne sera maintenue au delà du 1er octobre, si elle n’est pas confirmée dans les temps par l’envoi par courrier postal de ces éléments.
Si vous souhaitez faire prendre en charge cette formation par un organisme de formation professionnelle, adressez-vous au secrétariat munis de la liste des pièces demandées (devis, convention, autre) avant le stage.
…………………
Communication : CF Blind
ARAAFU – BAL 77 – 10 allée de Fontainebleau 75019 Paris
Permanence téléphonique le jeudi matin (répondeur en dehors de ces horaires) : 06 95 129 222
Site internet : http://araafu.com