Archives par mot-clé : objets

Une bibliographie à propos des objets.

Du mode d’existence des objets techniques.

SIMONDON Gilbert, Du mode d’existence des objets techniques, Aubier,  {1958] 2012

Comment redonner à la technique le statut qui lui revient dans la culture et comprendre les vraies sources de l’aliénation dont on l’accuse d’être la cause ? Trop souvent, en effet, la réalité technique a été jugée selon l’opposition entre contemplation et action, théorie et pratique, loisir et travail. Ces oppositions ne sont pas adéquates, car l’objet technique ne se définit pas essentiellement par son caractère utilitaire, mais par son fonctionnement opératoire. Il faut attribuer à l’objet technique un statut ontologique à côté de celui de l’objet esthétique ou de l’être vivant, en comprenant le sens de sa genèse. Il est alors possible d’étudier les relations de l’homme avec la réalité technique, notamment du point de vue de l’éducation et de la culture. Mais c’est aussi la genèse de la technicité elle-même qu’il faut comprendre, par l’analyse de l’ensemble des relations fondamentales de l’homme au monde. Cet ouvrage d’une extrême originalité a modifié de façon profonde et durable la réflexion philosophique sur la technique et il est devenu depuis 1958 une référence incontournable de la pensée actuelle.

Le système des objets,

BAUDRILLARD Jean,  Le système des objets,  Gallimard « Tel », [1968] 1978

«Les objets en particulier n’épuisent pas leur sens dans leur matérialité et leur fonction pratique. Leur diffusion au gré des finalités de la production, la ventilation incohérente des besoins dans le monde des objets, leur sujétion aux consignes versatiles de la mode : tout cela, apparent, ne doit pas nous cacher que les objets tendent à se constituer en un système cohérent de signes, à partir duquel seulement peut s’élaborer un concept de la consommation. C’est la logique et la stratégie de ce système d’objets, où se noue une complicité profonde entre les investissements psychologiques et les impératifs sociaux de prestige, entre les mécanismes projectifs et le jeu complexe des modèles et des séries, qui sont analysées ici.» Jean Baudrillard.

La vie des objets: d’ustensiles banals à objets de collection,

BONNOT Thierry, La vie des objets : d’ustensiles banals à objets de collection, Paris, Édition de la Maison des sciences de l’homme, 2002,

Peut-on retracer la biographie des objets ? L’ethnologue Thierry Bonnot, chercheur à l’écomusée du Creusot-Monceau, analyse en particulier le parcours de certaines céramiques de Saône-et-Loire : poteries en grès, bouteilles à encre, vases et cruchons à liqueur, etc. Il montre que l’épaisseur symbolique des objets, même les plus humbles d’apparence, est une construction sociale. Il n’y a pas d’objet strictement « utilitaire » ou qui se réduise à sa valeur commerciale. L’objet s’inscrit dans une trajectoire sociale, il passe de mains en mains : ancien ouvrier céramiste, amateur local, collectionneur, brocanteur, responsable de musée, etc.

Depuis la fabrication jusqu’à la conservation, la fonction, le mode d’appropriation et le statut de l’objet évoluent dans le temps et en fonction de celui qui le manipule.

L’attachement aux choses

BONNOT  Thierry, L’attachement aux choses, Paris, CNRS éditions, 2014.

L'attachement aux chosesLes sciences sociales ont souvent entretenu une vision strictement positiviste des objets, sorte d’échantillons de civilisation infaillibles et univoques. C’était la doctrine de l’objet-témoin. Passer d’une étude des objets en tant que sources d’un savoir sur les hommes en société à une étude des objets comme faits sociaux complexes, dans leur relation avec les hommes et dans leur influence sur les relations entre les hommes, tel est le pari de ce livre. En effectuant un tour d’horizon des travaux récents, l’auteur se propose de retracer l’évolution du traitement des objets par les sciences sociales et notamment par l’anthropologie. La méthode biographique met en évidence l’enchevêtrement des objets dans un réseau d’intérêts particuliers et d’enjeux collectifs, pour mieux saisir le devenir des objets par le jeu de leurs attachements aux acteurs sociaux. Un ensemble d’études de cas, issues d’enquêtes de terrain sur les objets en société, viendra illustrer cette démarche critique touchant à différents domaines de recherches traditionnellement distincts. Quelques propositions conceptuelles et méthodologiques complètent cet ouvrage, pensées comme des ouvertures de nouveaux chantiers et de zones d’échanges entre les savoirs. À l’heure d’un vaste remodelage du paysage muséal et de la dématérialisation annoncée du patrimoine comme de certaines pratiques quotidiennes, qu’en est-il des liens entre les hommes et les objets auxquels ils tiennent ?

Sémiotique des objets. La matière du temps,

BEYAERT-GESLIN Anne , Sémiotique des objets. La matière du temps, Presses Universitaires de Liège, 2015

Ce volume est une réflexion sur le temps représenté par les objets quotidiens. En sollicitant la phénoménologie, les sciences de l’information et de la communication et la sociologie, cette étude sémiotique montre comment une tasse ou une chaise saisissent le temps au passage, lui offrent un plan de manifestation, permettent de le penser et de le mesurer. L’ouvrage se décline en trois volets qui explicitent la relation que cette temporalité incarnée construit avec les usagers. Les objets nous ancrent dans le présent de l’expérience mais, lorsque nous les quittons, s’inscrivent aussi dans le passé de la mémoire où ils constituent des points de repère. Ils donnent alors accès au temps diachronique. Protagonistes de leur temps, ils viennent à nous sous la forme de la collection, du vintage , du kitsch ou du marqueur générationnel mais se dissolvent aussi dans ces ambiances du passé que nous aimons reconstituer. Ils élaborent ainsi un temps historique. Ils mesurent enfin le temps de l’expérience et, sollicitant le geste, dessinent des formes de vie. Ce temps du faire permet de distinguer, à partir de l’action, le statut des objets domestiques et artistiques. Cet ouvrage consacré à la temporalité incarnée poursuit une interrogation initiée avec Sémiotique du design, publié en 2012 aux Presses universitaires de France. Il accorde cependant aux objets domestiques une attention très spécifique qui, par la théorisation et les analyses, discute quelques concepts clés de la sémiotique actuelle, en premier lieu les valeurs. S’inscrivant lui-même à un moment précis de l’histoire des objets, le lendemain de la société de consommation, il accorde résolument son privilège aux valeurs de la passion.

La deuxième vie des objets. Recyclage et récupération dans les sociétés contemporaines.

Dir. : ANSTETT Elisabeth , ORTAR Nathalie , La deuxième vie des objets. Recyclage et récupération dans les sociétés contemporaines, Petra, 2015.

La deuxième vie des objetsLes crises économiques qui touchent les sociétés de consommation, les conséquences de la surexploitation des ressources naturelles, tout autant que l’émergence d’un impératif de développement durable ont partout favorisé l’apparition de pratiques de récupération et de réutilisation d’objets et de matériaux usagés. Malgré leur grand nombre et leur diversité, ces pratiques restent pourtant encore peu documentées et peu questionnées par les sciences humaines et sociales. Or les logiques qui président au tri, à la collecte et au réemploi de rebuts ou de matériaux déqualifiés, mettent en lumière la modification de rapports économiques ou sociaux tout autant que des changements de systèmes de valeurs. Elles amènent à se demander comment, où et quand l’on passe du déchet à l’objet ré-appropriable et selon quelles modalités notamment culturelles, sociales et sexuées s’effectuent ces transformations. Prenant appui sur des situations de recyclage observées en France, en Europe ou ailleurs dans le monde, cet ouvrage qui associe anthropologues, sociologues et géographes, propose de s’attacher à la « deuxième vie » des objets en montrant que ces pratiques de récupération et de réemploi sont révélatrices des transformations les plus récentes de nos sociétés.

(Résumés fournis par les éditeurs)

et encore :

  • LEROI-GOURHAN, André. Évolution et technique, tome 1 L’homme et la matière, Paris, Albin Michel, [1943] 1971, 367 p
  • LEROI-GOURHAN, André. Évolution et technique, Tome 2 Milieu et technique. Paris, Albin Michel, [1945] 1973, 475 p.
  • GLUCK. D. et VIRVILLE, M de. [et al.]. Système descriptif des objets domestiques français. Paris : MinisteÌre de la culture et de l’environnement. Editions des musées nationaux, c1977. 291p.
  • CHENHALL, Robert G. Nomenclature for Museum cataloging : a systeme for classifying man-made objects. Nashville, American Association for State and Local History, 1978, 512 p.
  • MARTINET, Chantal. « Objets de famille/objets de musée. Ethnologie ou muséologie » dans Ethnologie française, XII, 1982, 1. P. 62-71
  • VAN GIJSEGHEM, Hubert. La quête de l’objet : pour une psychologie du chercheur de trésor. LaSalle : Hurtubise HMH, 1985, 121p.
  • KOPYTOFF, Igor. « The Cultural Biography ou Things : commoditization as Process », dans Arjun APPADURAI (dir.), The Social Life of Things : Commodities in Cultural Perspective, Cambridge, Cambridge University Press, 1986, p. 64-91.
  • POMIAN, Krzysztof. Collectionneurs, amateurs et curieux; Paris, Venise XVIe-XVIIIe siècle, Paris, Gallimard, 1987, 367 p.
  • CERTEAU, Michel de. L’invention du quotidien, Tome 1 : L’art de faire, Paris, Gallimard, 1990 (1980),
  • CERTEAU, Michel de, Luce GIARD et Pierre MAYOL. L’invention du quotidien, Tome 2 : Habiter, cuisiner, Paris, Gallimard, 1990 (1980). 416 p.
  • APPADURAI, Arjun. The Social Life of Things : Commodities in Cultural Perspectives, Cambridge, Cambridge University Press, 1986, 329 p.
  • KOPYTOFF Igor, « The Cultural Biography of Things : commoditization as process », dans Arjun Appadurai, The Social Life of Things, CUP, 1986,
  • MATHIEU, Jacques et al. « L’objet et ses contextes », Bulletin d’histoire de la culture matérielle, vol. 26, automne 1987, p.7-18
  • DUFLOS-PRIOT, Marie-Thérèse. Système descriptif du costume traditionnel français, typologies du vêtement et du couvre-chef, matières, morphologie, décor, aspects culturels. Paris : Ministère de la culture, de la communication, des grands travaux et du bicentenaire : Editions de la Réunion des musées nationaux, c1988, 164p.
  • PEARCE, Susan M. Objects of Knowledge. New Research in Museum Studies. London : Athlone, 1990, 235p.
  • POMIAN, Krysztof. « Patrimoine et musée », dans JEUDY, Henri-Pierre (dir.). Patrimoine en folie. Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 1990. p. 176-198.
  • PEARCE, Susan M. Museum Studies in material culture. Leicester : Leicester University Press, 1991, 174p.
  • CHEVALIER, Sophie. « Nous, on a rien de spécial… », sous la direction de Martine Ségalen et Beatrix Le Wita. Chez soi. Objets et décors. Des créations familiales ?. Paris : Autrement, 1993, p.86-10
  • CSIKSZENTMIHALYI, Mihaly. « Why we need things », dans Steven D. Lubar et W.D. Kingery (dir), History from things : essays on material culture. Washington, D.C., Smithsonian Institution Press, 1993, p, 20-29
  • PELLEGRIN, Nicole. « Le vêtement comme fait social total ». dans Christophe CHARLES, Histoire sociale, histoire globale?. Paris : Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 1993, p. 82-94
  • BERGERON, Yves. « Les collections : La quête des objets », Bernard GENEST (dir.), Guide d’inventaire des objets mobiliers. [Québec], Gouvernement du Québec, ministère de la Culture et des Communications, 1994, p.28-47,
  • GAGNON, Louise. « L’objet : le monde des choses » dans Bernard GENEST (dir.), Guide d’inventaire des objets mobiliers. [Québec], Gouvernement du Québec, ministère de la Culture et des Communications, 1994, p.11-25.
  • GENEST, Bernard. Guide d’inventaire des objets mobiliers. Québec, Gouvernement du Québec, Ministère de la Culture et des Communications. 1994, 247p.
  • LAMONTAGNE, Sophie-Laurence et GENEST, Bernard (dir.). Le patrimoine immatériel : méthodologie d’inventaire pour les savoirs, les savoir-faire et les porteurs de traditions. Québec, Gouvernement du Québec, Ministère de la Culture et des Communications, 1994, 132p.
  • LESSARD, Michel. « De l’utilité des catalogues commerciaux en ethnohistoire au Québec. » dans Le Cahier des dix. No 49, 1994, p. 213-251.
  • LESSARD, Michel. Objets anciens du Québec. Montréal : Éditions de l’Homme, 1994. 2volumes,
  • LENCLUD, Gérard. « Ethnologie et paysage » dans Paysage au pluriel. Pour une approche ethnologique des paysages. Paris : Éditions de la Maison des sciences de l’Homme, 1995, p. 3-17,
  • PEARCE, Susan M. On collecting : an investigation into collecting in the European tradition, Londres, Routledge, 1995, 440 p.
  • BAZIN, Jean.« Des clous dans la Joconde », Détours de l’objet. Paris/Montréal : L’Harmattan, 1996,
  • BAZIN, Jean, La description. Marseille : [Parenthèse], 1998, 160p.
  • BROMBERGER, Christian et Martine SEGALEN (dir.) Culture matérielle et modernité, Ethnologie française, vol. 26, no 1, 1996,
  • LE MÉNESTREL, Sara. « La collecte de l’objet contemporain: un défi posé au Musée de la civilisation à Québec », Ethnologie française, XXVI, 1, 1996, p. 74-91,
  • POCIUS, Gerald L. « La recherche en culture matérielle : Objets et valeurs esthétiques », dans Anne-Marie Desdouits et Laurier Turgeon (dir.), Ethnologies francophones de l’Amérique et d’ailleurs. Sainte-Foy : Presses de l’Université Laval, 1997, p. 239-252.
  • ROCHE, Daniel. Histoire des choses banales. Naissance de la consommation XVIIe siècle, Paris Fayard, 1997.
  • MILLER, Daniel (dir.). Material cultures; Why somethings matter. Chicago, University of Chicago Press, 1998, 243 p
  • DANT, Tim. Material culture in the social world : values, activities, lifestyles. BuckinghamPhiladelphia, Open University Press, 1999, 227 p.
  • JULIEN, Marie-Pierre et Jean-Pierre WARNIER (dir.). L’approche de la culture matérielle : corps à corps avec l’objet, Paris, L’Harmattan; Montéral, L’Harmattan Inc., 1999, 143 p.
  • LESSARD, Michel. Meubles anciens du Québec. Montréal : Éditions de l’Homme, 1999, 543p.
  • TISSERON, Serge. Comment l’esprit vient aux objets, Paris, Aubier, 1999, 231 p.
  • WARNIER, Jean-Pierre. Construire la culture matérielle : l’homme qui pensait avec ses doigts, Paris, Presses universitaires de France, 1999, 176 p.
  • DESJEUX Dominique et Isabelle GARABUAU-MOUSSAOUI (dir.). Objet social, objet banal, Paris, L’Harmattan; Montréal, L’Harmattan Inc, 2000, 256 p.
  • FRANÇOIS, Tine Vinje et DESJEUX, Dominique. « L’alchimie de la transmission sociale des objets : comment réchauffer, entretenir ou refroidir les objets affectifs en fonction des stratégies de transfert en générations » dans Isabelle Garabuau-Massaoui et Dominique Desjeux (dir.), Objet banal, objet social : Les objets quotidiens comme révélateurs des relations sociales. Paris/Montréal : L’Harmattan, 2000, p.83-116.
  • MILLER, Daniel (dir.) Home possessions : material culture behind closed doors, Oxford ; New York, Berg, 2001, 234 p.
  • MYERS, Fred R. The empire of things : regimes of value and material culture, Santa Fe, N.M., School of American Research Press, 2001, 353 p.
  • VINCENT, Sandrine. « Le rôle du jouet dans la mémoire familiale ou comment les jouets finissent-ils leur vie? » dans Dialogue, 154, 2001, p.99-106.
  • BLANDIN, Bernard. La construction du social par les objets, Paris, Presses universitaires de France, 2002, 279 p.,
  • BONNOT, Thierry. La vie des objets : d’ustensiles banals à objets de collection, Paris, Maison des sciences de l’homme, 2002, 246 p.,
  • LANGLOIS, Simon. « La société de consommation, avènement d’une nouvelle culture matérielle », dans LEMIEUX, Denise (éd.), Traité de la culture. Québec, Éditions de IQRC, 2002, p. 931-947.
  • LANGLOIS, Simon. « Nouvelles orientations en sociologie de la consommation » dans L’Année sociologique 2002/3, Vol. 52, p.83-103,
  • MATHIEU, Jocelyne. « À propos des manières d’habiter. Quelques réflexions sur le mobilier et la mentalité des Québécois » dans Les cahiers des dix, no 56, 2002, p. 297-315,
  • TURGEON, Laurier. Patrimoines métissés : contextes coloniaux et postcoloniaux. Paris/Québec :  Éditions de la Maison des Sciences de l’homme\Les Presses de l’Université Laval, 2003, 234p.
  • DEBARY, Octave et TELLIER, Arnaud. « Objets de peu. Les marchés de Réderis dans la Somme », L’Homme, 170, 2004, p.117-138.
  • KNELL, Simon J. (dir.). Museums and the future of collecting, Aldershot, Hampshire ; Burlington, Vt. , Ashgate, 2004, 266 p.
  • L’HOMME, numéro 170, Espèces d’objets , 2004
  • SCHAEFFER, Jean-Marie.« Objets esthétiques? » dans L’Homme, 2004/2, no 170 p.25-45.
  • FONTANILLE, Jacques et Alessandro ZINNA. Les objets au quotidien, Limoges, Presses de l’Université de Limoges, 2005, 203 p.
  • JULIEN, Marie-Pierre et Céline ROSSELIN. La culture matérielle, Paris, La découverte, 2005, 121 p.
  • PERROT, Martyne. Faire sien : emprunter, s’approprier, détourner. Paris : Seuil, 2005, 250p.
  • EDWARDS, Élisabeth et al. Sensible objects: colonialism, museums, and material culture, Oxford; New York, Berg. 2006 182p.
  • JULIEN, Marie-Pierre, ROSSELIN, Céline et WARNIER, Jean-Pierre. « Le corps : Matière à décrire. » dans Corps, 2006/1, no 1, p. 45-52
  • TREMBLAY, Nathalie. « L’objet domestique sacralisé », Thèse de maîtrise, Université Laval, 2006, 135 p.
  • DEBARY, Octave et Laurier TURGEON (dir.). Objets et mémoires, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme; Québec, Les Presses de l’Université Laval, 2007, 249 p.
  • HENARE, Amiria, Martin HOLBRAAD et Sari WASTELL. Thinking throught things : therising artefacts ethnographically, Londres; New York, Routledge, 2007, 273 p.
  • LESSARD, Michel. La nouvelle encyclopédie des antiquités du Québec. Montréal : Éditions de l’Homme, 2007, 10103p.
  • PARROT, Fiona. Mais où a-t-on ranger ces souvenirs? » Dans Ethnologie française, 2007/2 (vol. 37)
  • ROUSTAN, Mélanie. Sous l’emprise des objets? Culture matérielle et autonomie, Paris, L’Harmattan, 2007, 241 p.
  • CHEVALLIER, Denis. « Collecter, exposer le contemporain au MUCEM » dans Ethnologie française, vol 38, 2008/4, p.631-637,
  • FOURNIER, Laurent Sébastien (dir.). Le « petit patrimoine » des Européens : objets et valeurs du quotidien, Paris, L’Harmattan, 2008, 300 p.
  • DASSIÉ, Véronique. « Les fils de l’intimité » dans Ethnologie française, 2009/1 (vol. 39),
  • JULIEN, Marie-Pierre et Céline ROSSELIN (dir.). Le sujet contre les objets…tout contre, Paris, Comité des travaux historiques et scientifiques, 2009, 300 p.
  • SANTOS-GRANERO Fernando (éd.), The Occult Life of Things. Native Amazonian Theories of Materiality and Personhood. Tucson, The University of Arizona Press, 2009,
  • VANNINI, Phillip (dir.). Material Culture and Technology in Everyday Life, New York, Peter Lang, 2009, 253 p.
  • DASSIE Véronique, Objets d’affection. Une ethnologie de l’intime. Paris, Éditions du CTHS, 2010,
  • KING, Frances E., Material religion and popular culture, New York, Routledge, 2010, 182 p.
  • RENIER, Marie. « Classer, nommer, montrer. Histoire des collections canadiennes-françaises et amérindiennes (1933-1998) » dans Ethnologie française, 2010/3(vol. 40),
  • TURGEON, Laurier, « De matériel à l’immatériel. Nouveaux enjeux, nouveaux défis » dans Ethnologie française, XL, 2010, 3 p.289-399.
  • JOYCE Rosemary A. et Gillepsie Susan D. (eds), Things in Motion. Object Itineraries in Anthropological Practice, School for Advanced Research Press, Santa Fe, 2015.